La recette du Grog au rhum

Macération Degré Bilan Couleur Puissance
10 minutes 40° A refaire Marron Forte
Alcool de base Condiments Epices Fruits
Rhum ambré (25 cl) Miel cannelle (et casse) Citron

[Hors-série] La recette du Grog au rhum

Il existe plusieurs versions du grog, avec ou sans lait, à base de whisky, à l'eau de vie, etc. Aujourd'hui nous nous intéressons à la version pirate du breuvage.

Les ingrédients : de l'eau chaude, du miel, du rhum ambré, un citron, et un bâton de cannelle en guise de touillette (à défaut de la cannelle en poudre conviendra aussi).

Dans votre tasse favorite, versez 3 cl de rhum ambré, suivi d'une cuillère à café de miel. Complétez ensuite avec l'eau chaude et rajoutez quelques gouttes de citron. L'ordre est important pour favoriser la dilution et le mélange.

Mélangez, buvez, mettez vous en position latérale de sécurité et endormez vous.

Inutile de rajouter des huiles essentielles, les bénéfices de ces dernières sont détruits ou réduits avec la chaleur. 

Pour lutter contre les infections automnales ou hivernales, vous pouvez aussi vous tournez vers notre recette de rhum arrangé au piment et au gingembre. Approuvées par les grands-mères, ces recettes ne doivent cependant pas être associées à une prise de médicament.
Le saviez-vous ? Le grog est à l'origine une invention d'un amiral anglais (18ème siècle) destinée à "couper" le rhum avec de l'eau.

Boisson supplémentaire
Eau chaude
La recette du Grog au rhum servi dans une tasse
Soyons féroces, au contraire ! Versons de l’eau-de-vie sur ce siècle d’eau sucrée. Noyons le bourgeois dans un grog à XI mille degrés et que la gueule lui en brûle, qu’il en rugisse de douleur ! C’est peut-être un moyen de l’émoustiller ? On ne gagne rien à faire des concessions, à s’émonder, à se dulcifier, à vouloir plaire en un mot.
Flaubert